fbpx
Home delivery

Coronavirus, les commerces de proximité se lancent dans la livraison à domicile

Afin de lutter contre la propagation du virus, qui tue le commerce depuis son arrivée, de nombreuses solutions, techniques, mesures ou encore systèmes d’entraide ont été établis pendant la période de confinement. Pour gérer les flux de personnes au sein des commerces de détail, supérettes, supermarchés et hypermarchés, l’innovation et la digitalisation sont donc devenus des solutions privilégiées. En effet, cette situation inédite crée de nombreuses restrictions et de nombreuses peurs qui peuvent impacter défavorablement les commerces. La vente en point de vente étant par conséquent de moins en moins sollicitée par les consommateurs. 

Les services de livraison, une activité pour soutenir le commerce dans cette période difficile.  

Les enseignes de la grande distribution, ont en effet pendant cette période fait appel à des services de livraison tels que Uber Eats ou encore Deliveroo afin de diversifier leur activité et assurer leur pérennité. Un tout nouveau système s’est alors mis en place avec l’alliance de ces services et des supermarchés. Produits de première nécessité, aliments quotidiens, sont alors devenus les nouveaux « plats », « menus » livrés par ces entreprises.

De plus, d’autres commerces de proximité se sont lancés lors de cette période et ont pu profiter, notamment dans la restauration et les pizzerias de cette livraison à domicile afin d’assurer le lancement de leur entreprise. La distribution alimentaire à domicile est alors d’un grand soutien pour l’ensemble des commerces. 

Les commerces alimentaires de proximité à la recherche de nouvelles méthodes pour la revitalisation de leur activité

A l’heure actuelle, la préoccupation principale est alors de relancer le commerce. Pour les commerçants de proximité, les métiers de l’artisanat et autres circuits courts, il faut par conséquent s’adapter à cette nouvelle façon de faire ses courses. La relance des points de vente, notamment des petits commerces de centre-ville s’effectue ainsi par le biais d’un nouveau canal : la livraison à domicile. La tendance actuelle vient ainsi inciter les commerçants à se lancer dans cette nouvelle activité afin de satisfaire leurs clients. Par conséquent, malgré la baisse de fréquentation au sein du point de vente, les enseignes alimentaires maintiennent le lien social à distance et continuent à vendre les produits d’alimentation générale (fruits et légumes, produits frais, pains…).

Les commerces de proximités, magasins et grandes surfaces ont opté pour les livraisons à domicile

Fortement impactés par la crise, les commerçants et artisans ont lancé leur activité dans le e-commerce pour certains et pour d’autres dans la livraison à domicile. Mis en place durant la période de confinement, cette nouvelle activité permet de limiter les déplacements, les contacts mais surtout de créer la solution pour remédier à de potentielles baisses de chiffre d’affaires.

Par ailleurs, des commerces telles que les chocolateries ont alors profité de cette nouvelle habitude de consommation afin de lutter contre cette période compliquée. En effet, la période de Pâques où 30 % de leur chiffre d’affaires s’effectue habituellement a été confronté à l’épidémie. Ainsi la livraison favorise le commerce et son activité. 

Associations des commerçants, état, de nombreuses aides viennent soutenir le commerce et aider à la relance de la vie économique

Boulangerie pâtisserie, épicerie, fleuriste, traiteur ou encore boucherie charcuterie et tout autre types de commerces de détail assistent à un grand mouvement de solidarité en cette période difficile. En effet, le commerce de proximité bénéficie d’un soutien très important. Nous pouvons particulièrement noter le dispositif de recensement nommé « j’aime mes commerces à domicile ». Ce dernier, favorable aux commerces de proximité est devenu l’outil indispensable venant informer les consommateurs de la mise en place, au sein de leur commerce, d’un système de  livraison de leurs produits.