fbpx
Les nombreuses fonctionnalités de la caisse tactile Toporder, pour ocmprendre comment fonctionne un logiciel de caisse

Comment fonctionne un logiciel de caisse ?

Divers domaines se sont développés, grâce à l’informatisation, et la comptabilité n’y fait pas exception. A cet effet, de nombreux logiciels existent en comptabilité et, plus spécifiquement, en ce qui concerne la caisse. Le logiciel de caisse semble être une nouvelle tendance. Mais, comment fonctionne un logiciel de caisse ? Quelles fonctionnalités propose-t-ils ? Quels avantages pour la gestion clients et le paiement dans votre magasin ? Ces logiciels qui sont, désormais, inséparables pour l’activité dans les magasins, les centres commerciaux, les entreprises de confection et de vente, et même les petites associations.

Les logiciels de caisses sont assurés par des programmes informatiques conçus et testés par les développeurs

Pour les non-initiés, les logiciels de caisses enregistreuses sont des systèmes qui assurent les fonctions basiques d’une caisse enregistreuse. Ils disposent de nombreuses fonctionnalités, telles que l’enregistrement, l’encaissement, le décaissement, les calculs automatiques des taxes et impôts sur vente, la production des listes des achats avec les quantités et les prix unitaires, ainsi que la production d’un ticket de caisse, la gestion des employés, la gestion des produits… Ainsi, les usagers se dotent d’un type de logiciel en fonction de leurs besoins. Ces programmes ont le mérite d’être pratiques et fiables, surtout dans la production des statistiques. Un outil très utile pour le développement de l’activité commerciale !

Ces logiciels disposent d’une interface bien souvent tactile sur laquelle sont présentées les différentes fonctionnalités qu’elles offrent : d’une part, la fonction de la caisse enregistreuse pour l’encaissement et le paiement ; d’autre part, les activités connexes, notamment la relation client, la connaissance des stocks et l’information sur les caractéristiques des produits (marque, référence, provenance, prix, etc.). Et du fait que le système est digitalisé, les informations sur les performances et l’activité du point de vente sont facile à exploiter !

Ce bijou innovant est le fruit d’un codage informatique développé par des ingénieurs et des programmeurs informatiques. Le code source convenablement créé et testé permet que les systèmes informatiques communiquent entre eux. De ce fait, les informations issues du logiciel pour caisses enregistreuses peuvent directement être reprises par d’autres progiciels de comptabilité pour les écritures à passer. D’ailleurs, le codage de ces systèmes informatiques prend en compte les règles de l’art de la comptabilité, comme les normes internationales comptables, et efface les doutes sur la nécessité de redresser les écritures.

comment fonctionne un logiciel de caisse : ils sont faciles à utiliser

Les logiciels de caisse enregistreuse ont été perfectionnés au fil du temps pour faciliter l’activité de ses utilisateurs. Les développeurs ont pris en compte l’expérience utilisateur afin d’améliorer les systèmes actuels et de les rendre facilement utilisables. Pour les utiliser, un opérateur se charge de saisir les opérations d’achat ou de vente, en indiquant la référence du produit, et la quantité réalisée. Le logiciel se charge automatiquement de faire ressortir le prix unitaire et les informations sur le produit. Il s’occupe également de réaliser les opérations, les additions relatives aux produits achetés ou vendus, afin d’en déduire le total. L’appareil se charge aussi automatiquement des déductions à réaliser tels que les rabais, les remises ou les escomptes, ainsi que du calcul des impôts et taxes sur les ventes, et de faire ressortir le net de l’activité commerciale.

L’opérateur communique avec le logiciel à travers un clavier numérique ou sur l’écran, dans le cas où l’interface est tactile. Pour certains systèmes, il n’y a pas nécessité de passer par de longues saisies. Il suffit juste de faire passer le code barre des produits pour directement générer les informations du produit sur le logiciel. Toutes les opérations de vente ou d’achat doivent passer par l’opérateur.

Parmi les fonctionnalités variées offertes, le logiciel de caisse prend en compte les diverses modalités de paiement, en espèce ou par paiement électronique (carte bancaire, mobile banking, etc.…). Pour les paiements en espèce, l’opérateur indique au client le montant qu’il devra payer. Le client se charge de ce qu’il doit et l’opérateur communique à la machine le montant à payer par le client. Au besoin, une information est envoyée au tiroir caisse, pour lui demander de dévérouiller la sécurité et de s’ouvrir. C’est bien sur dans le cas où le règlement se fait par espèce, sinon le tiroir n’interagit pas. Ainsi, le logiciel calcule automatiquement la monnaie à rendre. Généralement, l’opérateur devra tenir un tiroir dans lequel il gère sa trésorerie. Pour les paiements électroniques, il est possible de retenir les informations sur le client pour les paiements à crédit. Le logiciel permet de retenir les statistiques sur les créances clients.

Comment fonctionne un logiciel de caisse : ils peuvent être utilisés à d’autres fins

Ce logiciel sur écran tactile dépassent largement le simple contexte d’achat et de vente réalisé auprès d’un magasin. Grâce aux progrès technologiques, il est possible d’aller plus loin avec un logiciel de caisse. En effet, ces logiciels sont compatibles avec les activités de ventes en ligne à travers le concept « click and collect », c’est-à-dire, cliquer et collecter, par lequel les clients réservent des produits sur e-commerce (cliquer) et viennent, ensuite, récupérer (collecter) leurs produits dans des magasins de proximité.

De même, l’existence de ce logiciel permet de garantir la fonction de contrôle interne au sein d’une entreprise. En effet, dans ces ères modernes, la question de performance est une des priorités dans la gestion. Les logiciels de caisses enregistreuses permettent de donner une certaine assurance. Les opérations sont réalisées par des logiciels, ce qui évite des éventuels risques de détournements par les caissiers. Le logiciel édite un ticket qui est utile à double titre :
Le ticket transmet au client les informations de son achat ;
Le ticket est un témoin conservé dans le logiciel sur les opérations réalisées.
Ce système garantit ainsi la crédibilité de l’information et l’existence d’un circuit de contrôle interne dans le cycle des ventes.

Renseignez votre mail. Nous nous occupons du reste !