fbpx
De belles anecdotes de chocolatiers à découvrir

5 anecdotes de fromagers : découvrez-les !

C’est sur le trait de l’humour et des sentiments que 5 fromagers lyonnais nous ont dévoilé des anecdotes marquantes, rencontrées durant leur expérience. Entre émotions, souvenirs et événements amusants, venez découvrir leur histoire !

Anecdote 1 : Un fromager qui adore le comté !

“Le fromage, c’est ma vie. Je me souviens encore quand j’étais petit, le mercredi après l’école. J’allais chez mes grands-parents et avec eux, dans la cave, je mangeais un petit morceau de comté pour mon goûter.” nous dévoile avec nostalgie et sincérité Charles-Antoine Marchand, fromager depuis une dizaine d’années sur la métropole lyonnaise.

Il est vrai que nos plus grandes habitudes nous viennent de l’enfance. Grâce à ce moment passé aux côtés de ses grands-parents, Charles-Antoine a nourri la passion du fromage pour en faire son métier. Le comté était et restera son fromage préféré. Question de goût ou d’affection, ça n’a pas d’importance ! Découvrons les caractéristiques de ce fromage.

Allons plus loin … 

C’est en 1924, que l’on commence à entendre parler du comté. Ce fromage constitué de lait cru s’inscrit dans la catégorie des fromages à pâte pressée cuite. Ces derniers sont connus pour leur goût fruité et leur texture ferme. Très appréciée dans son département d’origine, le Jura, il plaît également aux quatre coins de l’Hexagone.

Victime de son succès, c’est un indispensable sur un plateau de fromages réussi !

Des meules de comté exposées en cave

Anecdote 2 : Des quantités de lait qui font halluciner !

“La plupart des clients ne se rendent pas compte de la quantité de lait utilisée pour faire une meule de fromage. Le comté, par exemple nécessite 80 litres de lait minimum. Ça étonne souvent les gens ! ” déclare Jean, fromager lyonnais depuis plus de 10 ans.

Sachez que cette quantité de lait varie selon les types de fromages fabriqués. Ils ne nécessitent pas tous le même apport : la plupart du temps, c’est cette teneur en lait qui va déterminer le goût du fromage ainsi que sa texture.

Allons plus loin … 

Que ce soit du lait de vache, de brebis ou de chèvre, la quantité nécessaire pour produire un fromage est impressionnante. Voici quelques exemples, que vous allez adorer !

  • Pour 10 kg de fromage à raclette, il faut 100 litres de lait
  • Pour 3 kg de bleu d’Auvergne, il faut 30 litres de lait
  • Pour une meule de 40 kg de Cantal, il faut 400 litres de lait
  • Pour une meule d’emmental de 75 kg, il faut 1000 litres de lait !

Impressionnant n’est-ce pas ? Imaginez 1000 briques de lait, alignées, prêtes à créer un cantal de qualité !

Anecdote 3 : Le fromage : ça rassemble !

“On passe au fromage ?” On a tous déjà entendu cette phrase au moins une fois dans notre vie. Que ce soit entre amis, ou le dimanche en plein repas de famille. À ce moment-là, même ceux qui n’avaient plus faim trouvent encore un peu de place. C’est également l’opinion d’Hugo, fromager dans l’Ouest lyonnais depuis 4 ans. En effet, ce dernier nous a confié une anecdote amusante, qui remémora des souvenirs à coup sûr !

“Un jour, en repas de famille, on était une vingtaine et seulement 3 personnes voulaient du fromage. Mais j’avais prévu un plateau de fromages énorme avec 5 gros morceaux de fromage. À la fin, il n’en restait qu’un. Même ceux qui n’aimaient pas le fromage se sont laissés tenter par de nouvelles saveurs. Le fromage, ça lie, ça rassemble.”

Amusant n’est-ce pas ? Par cet esprit de partage, le fromage crée du lien et fait souvent parler autour de la table. Les avis divergent et les goûts s’emmêlent. Difficile de contenter tout le monde.

Allons plus loin … 

Le plateau de fromage, c’est un vrai casse-tête pour plaire à tous. Entre celui qui n’aime pas les textures crémeuses, celui qui ne veut que du comté et celui qui mangerait même les trous du gruyère. Il en faut pour tous les goûts ! L’équipe Toporder est allée à la chasse aux informations pour découvrir quelles sont les règles d’un plateau de fromages idéal. Et si le plateau de fromages parfait n’était autre que celui qui vous plaît ? Découvrez-le dans notre dernier article !

Anecdote 4 : Une meule de comté plus lourde qu’un enfant ?

C’est Christophe, fromager lyonnais depuis 2 ans qui nous a confié cette anecdote.

“Ce que j’aime dans mon métier, c’est quand je commente la taille des meules de fromage devant les enfants. Par exemple, dire à un jeune enfant qu’une meule d’emmental c’est 80 kg donc plus de 4 fois son poids environ. La plupart du temps, même les parents sont surpris ! ”

Une fois en boutique, il est vrai que les morceaux de fromage exposés ne sont souvent qu’un 10ème de la meule complète. Faisons un zoom sur le poids d’un emmental entier, qui nous vaut cette anecdote. 

Allons plus loin … 

Prenons le cas de l’emmental, c’est un fromage très lourd. Et pour cause ! Dans une meule d’emmental de 75 kg il faut 1000 litres de lait. Ainsi, 1000 l de lait, même transformé, ça commence à peser n’est-ce pas non ? 

Malheureusement, c’est bientôt la fin. Plus qu’une seule anecdote à découvrir. Allons-y !

Anecdote 5 : Le fromage c’est avant tout une histoire de famille !

Comme vous l’avez lu, beaucoup d’anecdotes sont liées à des souvenirs d’enfance ou aux enfants de manière générale. C’est tout jeune, que l’on découvre nos goûts et nos passions. Bien souvent, cette passion s’inscrit dans le temps et se transmet de génération en génération. C’est le cas de Pierre, qui nous confie la raison pour laquelle il est devenu fromager.

“Fils de fromager, j’ai grandi avec le fromage. Je me devais de transmettre cette passion à d’autres !”

De quoi vous faire fondre n’est-ce pas ? Avant d’être un simple aliment, le fromage c’est avant tout une histoire de famille, de rire et de plaisir.

Un immense merci à nos fromagers lyonnais ! 

Après avoir découvert nos 5 anecdotes de fromagers, laquelle avez-vous préféré ? Laquelle vous a fait craquer ? Pas d’importance, c’est leur sincérité qui fait leur charme. “Allez, on passe au fromage ?“ 

Si vous souhaitez découvrir de nouvelles anecdotes de commerçants. Soyez patients, celles de nos amis cavistes sont en route !

Clara Germain – Équipe communication Toporder 

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Chaque mois, devenez des experts de la food. Anecdotes, recettes ou encore coulisses des journées d’interviews, loin de la caisse enregistreuse : venez découvrir la phase cachée de nos articles.

 

En m’inscrivant, j’accepte de recevoir cette newsletter et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

Parrainez et profitez !

Si vous connaissez un boulanger, un boucher, un fromager ou plus simplement un commerçant de proximité.

C’est le moment pour vous de le parrainer et de découvrir votre récompense

 

Félicitations ! 

Si vous parrainez votre commerçant vous pouvez gagner une carte cadeau d’une valeur de 50€ dans le magasin de votre choix ! 

Recevez-là lorsque votre commerçant aura signé son contrat avec Toporder ! 

La caisse enregistreuse Toporder sur la vue de prise de commande pour Food Truck

Renseignez votre mail. Nous nous occupons du reste !